Présentation

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Texte Libre

























































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Texte Libre




























































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































































Derniers Commentaires

Jeudi 1 octobre 4 01 /10 /Oct 01:45


Des ajouts et des modifications encore à venir!

 


Par Lucie & Tony
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Mercredi 30 septembre 3 30 /09 /Sep 21:33

 

 

Nous sommes partis du 31 juillet au 29 août 2009 pour parcourir  14 113km.  Départ d'Amos, nous avons traversé le Canada jusqu’à l’île de Vancouver pour revenir par les États-Unis.

 


Voici la description plus détaillée de notre voyage:


Jour 1: Amos-Wawa (Ontario) 622km
Température: 19°c
Coucher:  Bristool Hotel

 

Départ à 12h50 sous un ciel nuageux, il fait 19°c.  Un peu avant Timmins il y a de l’eau sur l’asphalte et nous recevons 2 gros « splash » d’eau en pleine face par autos rencontrées.  C’est la première fois que ça arrive !  On a bien ri.

Nous arrivons à Timmins vers 3h30, plein essence et dîner Tim horton d’un sandwich et café.  Tony passe au Future shop s’acheter un étui pour son nouvel ordinateur portable.  Nous continuons notre route vers 4h45, il fait beau soleil ! 

Arrêt 6h40 à la fourche de Chapleau pour une petite pause.  Il nous reste 134 km pour Wawa.  Arrivé Wawa à 8h00.  Tony va chercher un petit quelque chose au dépanneur pas très loin pour souper.  Un macaroni micro-ondes…….

Coucher vers 10h00.































* * Voir plus bas à la fin du jour 7 pour album photos de la première semaine.



jour 2:  Wawa-Hadashville (Manitoba) 1108km
Température:  17am°-descend à 11°c
Coucher:  Christian B & B et Retreat


Nous déjeunons d’un sandwich déjeuné du dépanneur et un café de la réception de l’hôtel.  Départ à 7h30 vers l’ouest de l’Ontario direction Dryden ou Kenora.  On ne prend pas de chance on met nos habits de pluie…en annonce pas mal ce matin.  Les averses débutent vers 9h00 et la température chute à 11°c avec du brouillard par endroits.


Premier arrêt pour essence et café à 10h30 à Schreiber.  Prochain arrêt vers 1h00 pour dîner à l’épicerie Safeway de Thunderbay soupe et pizza. (Repars vers 1h40).


À 2h40 nous changeons d’heure, donc il est maintenant 1h40.  Arrêt essence à 3h00 et nous roulons sous la pluie pour s’arrêter à Dryden vers 5h30.  Il fait 12°c.  Nous prenons un café au McDo avant de nous rendre à Kenora.  (Beaucoup de pluie jusqu’à Dryden)


Quand nous arrivons à Kenora vers 19h00 les motels sont no Vacancy…rien, rien.  Au porte du Manitoba,  nous continuons notre route.  On ne trouvait vraiment rien pour coucher.  On voit un motel/camping, mais le propriétaire nous dit qu’il y aura un party de famille ce soir.  Il nous mentionne un terrain à 15-20 minutes, on se demande si on n’est pas mieux de continuer.  On décide de ne pas rester là.  Tony me dit qu’il y a un Days Inns à 55 minutes, donc je dis ok mais j’ai faim.


On continue 5 minutes arrêt pour s’acheter muffins et lait chocolat. On voit un motel, on s’informe et la proprio nous indique un B & B juste en face.  On s’y installe pour 45$ vers 9h30 sans déjeuner parce que nous partirons tôt demain.


Aujourd’hui, journée avec paysage ordinaire, brouillard le trois quarts du temps.  Le Nord de l’Ontario s’est des forêts de conifères, des forêts de conifères…..à part les rives du Lac Supérieur, mais il ne fait pas beau. Il pleut et l’humidité transperce mes vêtements de pluie…j’ai la sensation de culottes et bobettes mouillées…Wouaaa !!!!


 
Coucher vers 10h00.








 
































* Voir plus bas à la fin du jour 7 pour album photos de la première semaine.






jour 3:  Hadashville-Herbert  (Saskatchewan) 991km
Température:   10°c nuageux – 22°c Variable
Coucher: Lone Eagle  Campground

En route vers 7h30 !  Nous arrêterons déjeuner plus loin.  Le soleil ne tarde pas à se présenter, c’est bon pour le moral.  Arrêt 8h15 au A & W pour 2 œufs bacons. 


Nous continuons sur la transcanadienne (hwy 1).  Vers 9h15 nous traversons la ville de Winnipeg qui est bien tranquille en ce dimanche matin.  C’est une ville propre, mais on s’attendait à plus gros.


Nous arrêtons à McGregor (11h00) pour un plein essence et oui un car Wash.  J’en profite pour me prendre un thé vert et profiter du soleil, il fait beau !  Tony trouve que le car wash va super bien, beaucoup de savon il en a même dans la face….ha ! ha !


Ensuite, une heure de route pour s’arrêter dîner dans un Quiznos sub, un super bon sous-marin à la dinde Ceasar.  Après une demi-heure on poursuit notre route jusqu’au kiosque touristique de la Saskatchewan, il est 1h50 (yé on recule encore d’une heure, il est 12h50)


On ramasse carte pour la province et s’informe pour Moose Jaw et les hôtels. On nous dit que c’est un endroit très populaire et qu’en plus c’est jour de fête pour la Saskatchewan, donc gros Week-end ! On va sûrement dormir dans notre tente ce soir.


On fait un bout de route et un petit détour pour allée à la vallée Qu’appelle(une superbe vallée et rivière), on doit prendre la route 9 à Whitewood, puis les routes 247 et 47 pour revenir sur la 1. Ça vaut la peine de s'y rendre.  Il fait 22 sous un ciel variable.  On revient  sur l’autoroute et on s’arrête pour une pause café et plein d’essence.  (
Nous avons passé par Qu’apelle après avoir lu dans notre guide Ulysse) 


Bon, c’est le troisième jour, il faut que je me défoule un peu.  Mon casque de moto neuf me tape sur les nerfs. Il m’enfonce les lunettes sur le nez..la patente de pare-soleil fait du bruit au vent et la visière transparente déforme un peu la vue.  Je vais le &% ??% ?& au bout de mes bras.  Je m’ennuie de mon vieux casque changé de couleur  que j’ai depuis 9 ans. 


On fait de la route jusqu’à herbert où on trouve un genre de camping très, très rustique.  On installe la tente et on va voir pour chercher à manger au dépanneur.  Pas grand-chose on repart avec une soupe Chunky chauffée au micro-ondes, « fret net sec » avec bouteille d’eau bien sûr.


On s’est arrêté quelques fois de Moss Jaw à Herbert pour chercher à manger ..il n’y avait rien de tentant dans petits, petits villages abandonnés.


Après la douche il est trop tôt pour aller se coucher. On va prendre une marche pour chasser les maudits  maringouins.  Le tonnerre et éclair sont de la partie. À notre retour nous voyons à peine la tente dans le noir !  Belle image dans cette obscurité avec toile de fond vieilleries de métal et l’affiche du motel qui flash en rouge comme dans les films d’horreur.  Wouaaaa !!!!  On entre à temps dans notre tente parce que la pluie commence.

Hébert un village « no where » au milieu des prairies 45 km avant Swiff Current.





 































* Voir plus bas à la fin du jour 7 pour album photos de la première semaine.




Informations intéressantes sur endroits visités :

 

VALLÉE QU'APPELLE

 

Baptisée en l’honneur d'une légende des Premières nations, la vallée de la Qu'Appelle enveloppe votre esprit et votre corps de sa magie. Que vous planifiez la visiter en pleine floraison au printemps; en été pour y faire du camping; en automne, alors que les feuilles des arbres colorent l'horizon, ou en hiver pour la pêche sur glace, vous y trouverez à coup sûr la paix et le plaisir. Offrant plus de 40 kilomètres de verdure, la vallée de la Qu'Appelle présente un contraste marqué avec les plaines dorées avoisinantes. Cette majestueuse vallée, comportant à sa base quatre lacs reliés entre eux, a déjà été une terre d'accueil pour les Premières nations. Aujourd'hui, de la pêche à la navigation de plaisance, les activités qu'elle permet en font l'une des aires de récréation les plus populaires du sud de la Saskatchewan.

Vallée de la rivière qu’Apelle

La vallée de la rivière qu’Apelle constitue cependant un détour étonnant, puisque la rivière y a creusé une dépression au beau milieu d’un territoire autrement complètement plat.  La route 247 (au nord de la route transcanadienne entre Whitewood et Grenfell), à peine connue des touristes, longe la rivière au fil de son tracé plongeant parmi les collines brunes et verts.  Elle croise Round Lake, puis Crooked lake provincial park, où se nichent de beaux lacs propres à la baignade, à la pêche et au simple tourisme d’agrément.  Un chapelet de minuscules villages lacustres ombragés par des arbres propose des terrains de camping et quelques magasins de campagne épars.

 

 




 


 

Jour 4:  Herbert-Drumheller (Alberta) 656km
Température:   12°c  levée sous la pluie- 22°c Ciel variable
Coucher:  Camping Dinosaur trailer park

Ce matin au réveil j’entend la pluie sur la tente, Oh non ! On reste couché jusqu’à 8h00.  Je dois absolument sortir pour un pipi urgent….yé à ma sortie la pluie cesse.  Plus rien à manger et pris sous la tente, désemparée !  Une pensée pour Dany & Maryse qui on passé 8 jours dans une tente sous la pluie, mais avec eux quelques choses à manger. (lien site mon frère Dany)


Un peu d’organisation pour tout ranger. Je chauffe la bouilloire pour un café.  Tony range Sleeping bag, matelas et oreiller pendant qu’il est au sec sous la tente.   Départ 9h15 et arrêt déjeuné au Tim Horton de Swift Current.  Maintenant  Il fait soleil fiouf.  Mon bagel ti-matin est vraiment bon. 

On continue notre route  (10h20) il y a un vent du nord, soleil et frais 17 degré.  On s’arrête vers 12h00 kiosque touristique de l’Alberta où on en profite pour faire sécher notre tente sur la pelouse. 


Direction Medecine Hat pour environ 40 km.  On voit on concessionnaire Harley, je veux voir pour un casque de moto, mais c’est fermée pour jour de fête de l’Alberta.  Nous sommes à Medécine hat vers 1h00 on dîne d’une bonne crème tomate bien chaude avec du pain.  Assis sur table extérieure du Safeway, Excellent !


On se dirige vers Dinosaur park, nous quittons l’autoroute et pendant 1h00 on ne voit vraiment pas grand-chose.  Arrêt pour plein d’essence juste avant le parc, plus d’essence due au long congé, on doit faire 30 km pour en avoir et revenir sur nos pas pour le Dinosaur park.

 

La lumière à gaz est allumée, il est 3h15.  On se rend à Brook, il manque essence à certaines pompes.  Ceci est dû aux nombreux vacanciers du long week-end de fête.  On décide de se rendre à Drumheller (rte56), nous n’irons pas au Dinosaur park.  Je prends un café et Tony se paye la traite avec un double Joe Louis.


On fait la hoodo trail (rte 570), c’est très jolie ! On est bien content de quitter les prairies !  C’est assez.


On s’arrête à « Dorothy » où il y a une très vieille église en bois. C’est très spécial!  (plus de détails)  Ensuite nous arrêtons prendre des photos  à hoodo, les cheminées des fées.  On s’installe au camping vers 7h30 et Tony part à l’épicerie pendant que je vais prendre ma douche(1$).  En sortant, il pleut un peu. J’attends Tony dans la tente.  Il revient vers 8h00 la pluie à cessé.  Achat de l’épicerie :  Salade, sandwich, pain, bananes, beurre de peannut et confiture. 


On est bien ici en camping, je suis allée laver nos plats et ustensiles à la salle de bain et fait chauffer bouilloire dehors à la réception pour mon thé vert.  En revenant, j’ai vu 2 magnifiques chiens Terre-Neuve. Wow !

Il y a un peu moins de maringouins qu’hier.  On relax dehors à la table de picnic.  Les douches sont très biens ici, en tout cas pas dur de faire mieux qu’hier. 



Ici à Drumheller, c’est partout sous le thème des dinosaures.  Il y en a un énorme devant le kiosque touristique, on peut monter jusque dans sa gueule.  Plusieurs enfants s’y amusent !  Drumheller est à 110km  au nord-est de Calgary au bord de la rivière Red Deer.  Le musée Royal Tyrell abrite la plus grande collection de fossiles de dinosaures au monde sous un même toit.   (Plus de détails)


Coucher vers 10h00.


* Nous sommes toujours sur la Transcanadienne après médecine Hat jusqu’à ce que nous arrivions sur la route 56. 







 






























* Voir plus bas à la fin du jour 7 pour album photos de la première semaine.




Informations intéressantes sur endroits visités :



Drumheller :

La ville de Drumheller est située dans la partie centrale de la province de l’Alberta, à 138 kilomètres de Calgary et à 280 kilomètres d’Edmonton.

 

La population de la ville est d’environ 5 mille personnes, mais la ville est très connue dans l’Alberta et dans le monde.

 

En effet, c’est à Drumheller que se trouve le célèbre Musée Royal Tyrell de paléontologie, l’un des plus grands musée de paléontologie au monde et l’un des plus importants centres de recherche sur la paléontologie, notamment, sur les dinosaures. La ville est pleine de petits et grands dinosaures, dont la reproduction d’un tyrannosaurus rex qu’on peut visiter de l’intérieur (la statue de tyrannosaurus est quatre fois plus grande que la taille moyenne de cet animal préhistorique). Il y a des dinosaures peints sur les murs, installés à l’entrée d’hôtels et de restaurants ou encore cachés dans les bois entourant la ville.

 

C’est dans la vallée de Drumheller que le plus grand nombre d’ossements de dinosaures au monde a été découvert. On y a trouvé de nombreux fossiles.

 

Bref, cette particularité a valu à Drumheller le titre honorifique de “Capitale mondiale des dinosaures”.

 

Notons que dans les années 1920, la ville comptait plus de 30 000 habitants grâce à l’exploitation du charbon qui était exporté de Drumheller vers Toronto et les États-Unis. C’était le centre d’extraction de charbon du Canada de l’Ouest. Aujourd’hui, l’ère du charbon est terminée et la ville se positionne comme le deuxième producteur de gaz dans la province. Les gisements du West Drumheller Field ont un grand potentiel.

 

Outre ses dinosaures, Drumheller est l’une des villes ressources de l’Alberta, avec des gisements de pétrole, de gaz et de charbon, ainsi que des sols fertiles propices à l’agriculture et à l’élevage des bovins.

 

La ville possède des industries du plastique, des usines de production de meubles et de transformation des produits agricoles. C’est aussi ici que se trouve la prison fédérale de la province de l’Alberta, qui apporte des revenus considérables à la ville.

 

Le climat est agréable, les écoles et les services municipaux aussi. La ville est donc devenue un centre d’attraction pour les jeunes familles et les chercheurs d’emploi.

 

Hoodo trail :

 

Badlands canadiennes

S’étendant de l’est de Red Deer située au centre de l’Alberta jusqu’à la frontière méridionale partagée avec le Montana, les badlands canadiennes sont un témoignage vivant de l’histoire de cette région qui englobe plusieurs millénaires. On dit que les premiers colons français qui ont peuplé ce paysage lunaire l'ont nommé « mauvaises terres » (badlands) en raison de son terrain inhospitalier. Pourtant, le sous-sol de cette région désolée aux formations rocheuses, aux ravins et aux vaux arides balayés par le vent, renferme une abondance de richesses. D'importants gisements de houille cèdent aux découvertes de fossiles qui attirent archéologues et paléontologues du monde entier, et toute personne curieuse de savoir comment « tout a commencé ». 

 

L’un des plus anciens bancs de fossiles de la région a produit la plus grande découverte de dinosaures au monde. Les peuples des Premières Nations ont fait les premières découvertes d'ossements de fossiles qu’ils croyaient être les ancêtres des bisons. Ils voyaient cette terre comme un gigantesque cimetière de bisons avec, comme protecteurs, des cheminées de fée. Des visiteurs du monde entier viennent visiter ces cheminées de fée — ces piliers coiffés d’un chapeau de roche sédimentaire érodée — parmi les formations rocheuses des plus insolites qui soient.

Les nombreux points d’intérêt de cette vaste région incluent la ville de Drumheller, située au cœur des badlands canadiennes, le musée Royal Tyrrell Museum, voué à tout ce qui touche aux dinosaures, y compris les fouilles archéologiques actuelles, le site de la houillère Atlas Coal Mine National Historic Site et le parc provincial Dinosaur.




Musée Royal Tyrell

On y compte 10 galeries d'exposition. On y retrouve entre autres 35 squelettes complets de dinosaures, la plus grande collection du genre au monde.

Le gigantesque musée Tyrrell renferme plus de 80 000 spécimens y compris 50 squelettes complets de dinosaures. On y retrouve des éléments d'exposition à interaction tactile, des ordinateurs et des projections audiovisuelles.

Important centre de recherche, le musée Tyrrell offre également à ses visiteurs la possibilité d'observer le travail des scientifiques occupés à nettoyer des os et à préparer divers spécimens destinés à être exposés.

Le Royal Tyrrell Museum est le seul établissement canadien entièrement dédié à la paléontologie. Les expositions de fossiles du musée sont parmi les plus remarquables au monde.

 

 

 

 




Jour 5:  Drumheller-Calgary (Al berta) 260 km
Température:   12°c pluie,frais 

Coucher: Motel Red Carpet

 

Bon on se réveille sous la pluie ! 7h45 on sort de la tente pour aller salle de bain et on apporte bouilloire et notre déjeuner, il y a des tables intérieure et extérieure à l’office.  Il pleut, il pleut.


On rencontre un gars bien sympathique qui habite Grand-Mère Il est avec sa fille et une autre ado, on jase avec lui quelques heures et déjeunons avec eux.  Étant donné que la pluie ne cesse pas, nous vérifions la météo sur Internet qui ne nous annonce rien de bon pour la prochaine semaine.  Ça ne donne rien de se rendre à Banff aujourd’hui, il pleut et il fait froid.  Jamais nous n’avons eux à vivre une température comme ça en moto durant les dernières années.


On analyse si on se rend ailleurs…vers l’Ouest américain et revenir vers Banff au retour.. .c’est à voir !  Il est 10h00, je suis encore en pyjama..ce qui n’arrive jamais en moto.


Sur internet, il annonce pluie partout. On ne s’est pas trop quoi faire..on prend notre temps pour « packter » le « stock » et on part vers Calgary, il est 12h10.  Avant on fait la Dinosaur Trail .  La pluie est maintenant faible, mais, il fait « frette » on se croirait en automne malgré qu’il fait 11-12 degré.  On entre dans Calgary vers 2h30, qui au abord ressemble à Montréal .  On essaie de trouver de l’essence, on est à sec en plein cartier chinois, centre-ville de Calgary.  J’ai faim !  On trouve une 1ere station d’essence, mais il n’y en a plus.  Encore une fois dû au long Week-end, c’est fou ce manque d’essence en Alberta alors que cette province en produit.  Une 2e station, fiouf il on de l’essence et un petit coin McDo en prime. On bouffe ! 


Après le dîner, on décide de se trouver un motel à l’extérieur de Calgary….on ne voit rien sur notre chemin, vérifions avec le GPS qui est complètement fourré on se ramasse dans un quartier résidentiel.  On tourne en rond encore un peu et on tombe sur un gros hôtel…oh trop cher ! 


Il est 4h15, on s’arrête dans le stationnement d’un Tim Horton pour vérifier carte et appeler à un B & B qu’on a vu dans un guide.  J’en profite pour un café. 

Un gars s’arrête près de nous en pick-up et demande si on a besoin d’aide.  Il ne sait pas où nous diriger pour un hôtel abordable.  Il nous dit qu’il possède une moto aussi …on lui demande donc s’il connaît un dealer de moto où trouver des casques.  Super !  Il nous indique à 10 minutes la shop GWcycle.  Il y a effectivement un bon choix !  Je suis bien conseillé par un vendeur qui me fait essayer un casque qui au début me parait trop petit.  Mais, il me confirme que c’est la bonne grandeur.  Il me le brassait sur la tête en disant que c’était parfait ! On est sorti dehors lui montrer mon autre casque et il a fait la même chose…wouaaa trop grand ! 


Je ressors donc de là avec 157$ en moins.  Le casque était au départ à 189$ plus taxe.  Mais, j’ai eu un meilleur prix. Étant donnée que nous n'avons pas de place, on laisse mon vieux casque/neuf acheté il y a trois semaine, au vendeur. 

En sortant, Tony appelle le B & B vu un peu plus tôt…il n’y a plus de place.  Il en appelle un autre ok 75$. C’est à 16km on s’y dirige et à 10 km on trouve finalement un motel dans Calgary.


Mon casque me fait l’effet d’être parfait !  Je suis vraiment contente. Je chante à l’arrière de la moto… I’M happy, I’M happy la vie est belle !


Il me semble que tout va merveilleusement bien.  Il pleut ce n’est pas grave j’ai pu un cent, mais j’ai un super casque.  Ha ! ha !


Non quand même, la température nous déçoit…on n’est pas habitué à ça et nous n’avons pas pris la météo à l’avance pour prévoir notre journée.  Ici, il ne fera pas beau pour les 4-5 prochains jours. Il en est de même pour le secteur de Banff où nous pensions aller.  À l’hôtel nous essayons de nous brancher sur Internet pour analyser encore une fois la météo pour savoir où nous diriger la prochaine semaine.


Finalement, il semble faire beau au sud de la  Colombie Britannique.  Donc, le tout sera à revérifier demain matin.  Être si proche de Banff et de Jasper et ne pas pouvoir les voir.


Aujourd’hui, nous étions supposés aller vers Banff où le décor est semble-t-il féérique et tout est tombé à l’eau. 


Tony est allé au Liquor store tout près pour une bière « Canadian » et mois ¼ de litre de vin rouge, yé bon en ……. I’M happy !


Soirée  pour faire lavage de quelques vêtements.  C’est un vrai bordel dans la chambre, il y a du « stock » partout.  La tente est étendue sur le plancher…..et des vêtements sèchent ici et là. 


*Aujourd’hui sur la route dans Calgary par 2 reprises quelqu’un à ouvert leur fenêtre de leur auto pour nous dire , Québec wow !  Un autre pour nous dire, ouf, il fait froid, la semaine dernière il faisait 34 degrés have a good trip !  Un autre ici à l’hôtel nous dit  « Wow nice bike, very nice bike.  Les gens aiment beaucoup notre remorque à une roue.











 






















* Voir plus bas à la fin du jour 7 pour album photos de la première semaine.




Informations intéressantes sur endroits visités :

 

Calgary :  Au pays du rodéo

Elle a décidemment des airs américains cette Calgary. On pense à son  centre-ville colonisé par les buildings alignés au bord de rues perpendiculaires, à son pétrole et à son fameux concours annuel de rodéo et de capture de veaux au lasso, le fameux Calgary Stampede. Vous verrez, vous aurez subitement envie de porter un Stetson dans cette ville où flotte une atmosphère du Far West !

Vous serez également surpris d’apprendre que  Calgary est la ville la plus haute du Canada puisqu'elle se trouve à 1 19 m au-dessus du niveau de la mer ! Située à la rencontre des montagnes Rocheuses et de la prairie, la ville et ses environs offrent de nombreuses possibilités quant à la pratique d’activités sportives : vélo, ski, surf des neiges, golf, randonnées… Rappelons également que cette ville d’un million d’habitants s’est illustrée en 1988 lorsqu’elle a accueilli les Jeux Olympiques d’hiver. Calgary bénéficie donc d’équipements ultramodernes en la matière.

Enfin, Calgary constitue une excellente étape avant de partir en excursion dans le parc national de Banff (à seulement une heure et demie de route) ou de  Jasper .




 
 
 

 


Jour 6:  Calgary-Cranbrook (BC) 440km
Température:  9°c  - 19°c
Coucher:  Camping Mount Baker RV park

 



Levée 6h45, on prend notre temps. Un café et rangement de notre bordel.  Dehors, il fait 9°c et pluie légère. Aujourd’hui, je mets mes combines!


On part à 8h30 vers le sud de l'Alberta par la route 22 pour Crowsnest pass. Le temps est maussade faible bruine et brouillard par endroits.  Mais, nous sommes dans des vallées de la cowboy trail.  C’est très beau meme sous le mauvais
temps.  Après 230 km de route, on s’arrête à Frank pour un plein d’essence, café et beignes. Et tout un beigne...tellement bon avec du crémage.  Il est 11h20. 


*Je suis pleinement satisfaite de mon nouveau casque.  Il ne déforme pas ma vue et la visière fonctionne bien.   


Les degrés de monte pas, il fait toujours 11-12°c.  On continue notre chemin jusqu’à Sparwood au kiosque touristique. Yé il fait soleil! On n’aurait jamais pensé le revoir.

Pendant cette arrêt nous en profitons pour sortir bobettes et bas qui ne sont pas tout à fait secs, on étend sur le trailer.


On est dans le beau décor de majestueuses montagnes. 


Par la suite, nous prenons la route 3 jusqu’à Fernie, c’est très beau avec montagnes en arrière-plan.  On y fait quelques épiceries pour trouver à diner et on ne voit rien qui nous intéresse.  On va donc au Tim Horton, il est 2h00.  Après nous irons au car wash, la moto est dégueulasse depuis hier avec la pluie.  Beaucoup de gens regardent notre remorque!


Tony lave sa moto et en sortant une belle grosse pluie avec tonnerre.  Oh non encore des averses!  Nous avons eu qu’un petit répit.


On retourne dans le village de Fernie pour y trouver un café internet pour savoir vers  où se diriger et à quel endroit coucher.   Bon qu’est-ce qu’on va faire maintenant!  Après vérification nous partons vers le camping de Cranbook, il est 5h00.


On installe notre tente et on part pour l’épicerie et Beer store.  Ça coûte pas mal plus cher qu’aux États-Unis ici au Canada.  Il n’y a plus de glace à l’épicerie à cause du long week-end. Nos achats: Spaghetti, sauce tomate basilic, lait, pommes, pain, bananes, eau, beurre de peanut, beans et riz Uncle b’ens pour micro-ondes.


Retour au camping vers 6h45, il fait beau et chaud.  ON sort l’attirail pour se faire des pâtes aux tomates et on relaxe avec une bonne bière froide.  On part le réchaud et ça ne prend pas beaucoup de temps et l’eau boue. Wow, on est agréablement surpris.


Super bon souper!


Par la suite une bonne douche et belle soirée plein air.  C’est un beau camping avec pelouse verte.  Pas de maringouins, c’est super.


·       
Aujourd’hui grande journée pour notre Goldwing.  On a atteint le 100 000km en un peu plus de 3 ans.

 


































* Voir plus bas à la fin du jour 7 pour album photos de la première semaine.




Informations intéressantes sur endroits visités :

 


Crowsnest pass :


 Crowsnest Pass, municipalité de l'Alberta; population 5749 (recens. 2006), 6262 (recens. 2001); constituée en 2008; située à 269 km au sud-ouest de Calgary, dans le COL CROWSNEST, un passage historique qui permet de franchir les Rocheuses. La municipalité de Crowsnest Pass tire son nom d'une imposante montagne située à proximité, qui elle-même aurait été nommée d'après les Crows (des Amérindiens du Montana et du Wyoming) ou en raison des corbeaux qui nichent près du sommet de la montagne. Formée d'abord comme une municipalité en 1979 avec la fusion de cinq anciennes petites localités minières : Bellevue, Hillcrest, Frank, Coleman et Blairmore; Crowsnest Pass est constituée comme une ville en 1996 quand elle a assimilé les régions environnantes. À cause de son mélange urbain et rural, en 2008 Crowsnest Pass est se voit accordé un rang de choix comme municipalité.

 La colonisation y débute dans les années 1880 avec la construction d'une ligne secondaire du Canadien Pacifique traversant le col. La principale activité économique de la région est l'exploitation du CHARBON tant pour le chemin de fer que pour d'autres marchés. Au cours des premières années de l'établissement, un certain nombre de DÉSASTRES se produisent dans la région, dont une importante avalanche de pierres au mont Turtle en 1903, qui fait au moins 70 victimes dans la ville de Frank . En 1910, une explosion à la mine de Bellevue fait 31 victimes, et une autre explosion à la mine de Hillcrest tue 189 mineurs en 1914. Celle-ci demeure la pire catastrophe survenue dans une mine au Canada. Dans les années 80, toutes les mines de charbon ayant été fermées, la région est affligée par une récession économique. Le Frank Slide Interpretative Centre commémore l'histoire de la région, à l'instar de nombreux lieux historiques, dont les anciens charbonnages de Leitch. Grâce à son emplacement au coeur de montagnes pittoresques, la municipalité se tourne vers le tourisme comme nouvelle assise économique.


Avalance de pierre à Frank
Le 29 avril 1903, à 4 h 10, 74 millions de tonnes de roc se détachent du versant est du mont Turtle, situé dans la région du COL CROWSNEST en Alberta, bouchant l'entrée d'un puits de mine et envahissant le secteur est de Frank, une municipalité des Territoires du Nord-Ouest (Alberta). Les roches se répandent sur une distance de 1,6 km dans la vallée et recouvrent des routes, des voies ferrées, des habitations et des fermes. Après 13 heures d'efforts héroïques, 17 hommes emprisonnés dans l'atmosphère raréfiée de la mine réussissent à creuser un nouveau puits et à en sortir vivants. Les sauveteurs parviennent à rescaper des débris 23 hommes, femmes et enfants, mais au moins 70 autres personnes trouvent la mort. La ville est évacuée par mesure de précaution contre d'éventuels glissements. Lorsque tout danger semble écarté, les résidents reviennent s'y installer et rouvrent la mine. Une nouvelle mine de charbon est exploitée sur le versant nord de la montagne, et, en 1913, la vieille mine est abandonnée. En 1918, des incendies entraînent la fermeture de toutes les installations. Le mont Turtle est une formation rocheuse naturellement instable et l'effet combiné des tremblements de terre, de l'érosion et de l'extraction houillère a engendré l'avalanche de roches. Le mont Turtle fait aujourd'hui l'objet d'une surveillance quotidienne pour détecter tout mouvement géologique.



Cranbrook

Commodément située entre la vallée de l'Okanagan et Calgary, la ville de Cranbrook s'étend sur les plaines délimitées par les monts Purcell et les montagnes Rocheuses. La découverte d'or, puis l'arrivée du chemin de fer du Canadien Pacifique en 1898, ont fait de cette communauté la principale zone commerciale de la région.  La ville se veut toujours le centre de services pour le secteur des Kootenays de l'Est et compte plus de 20 000 habitants, mais l'alignement disgracieux des motels et de comptoirs de restauration rapide que vous y verrez détonne.  Ici vous vous retrouverez probablement à mi-chemin d'un long trajet, alors vous serez content d'apprendre qu'il y a encore quelques sites d'intérêt à voir. (Guide Ulysse Fabuleux Ouest canadien)

 



 

Sparwood :

Fernie :






Jour 7:  Cranbook – Nelson( bc) 256km
Température:   16°  -27  °c Variable
Coucher:  Kokanee creek prov. Park

 



Levé vers 7h00, il a plu un peu cette nuit. C’est humide ce matin.  On se fait bon déjeuner, céréales, bananes et fèves au lard.

 

La météo sur internet nous montre qu’à Nelson où on se dirige, il fait 30°c avec humidité et possibilité d’orage. 

 

Départ à 9h15  sous un  ciel nuageux, il fait 16°c.  Arrêt pour un plein d’essence à Creston et continuons notre route sur la 3a qui longe le lac Kootenea.  C’est très beau avec les montagnes.   Arrêt pour prendre le Ferry pour Nelson, il y a une demi-heure d’attente.  Il fait chaud avec un beau soleil!

 

On se place dans la file d’attente et on se rend au petit resto.  Je me choisis un beau gros morceau de gâteau aux carottes, noix avec du crémage.  Excellent!  Sur le bord de l’eau, j’aperçois un gros toutou Terre-Neuve, je vais immédiatement le voir.  En attente du Ferry, Tony fait la grosse jasette en anglais avec d’autres motards.  Moi je me tiens en retrait pas trop à l’aise avec l’anglais.  Beaucoup de questions sur notre remorque et sur où on s’en va et d’où on vient?


À la sortie du Ferry on s’arrête à un très joli camping, mais qui n’a plus de place pour les tentes.  On est déçu parce que c’est un très beau camping.  On fait une vingtaine de kilomètres et nous trouvons de la place au dans un parc provincial, mais dans l’over flow. 

 

On s’installe et nous sortons notre plat pliant pour faire du lavage.  Tony va chercher de l’eau dans la salle de bain un peu plus loin.  On était drôle à faire notre lavage et frotter nos dons de « short » et nos bas.  Une femme en face nous regardait en disant « i love that »  On met le tout sur notre corde à linge et on repart pour la ville de Nelson vers 3h30.

 

On s’habille plus léger étant donné la belle température de 27 degré et soleil.  Oh non, on se fait pogner par un gros nuage de pluie.  On s’arrête au Safeway pour un sandwich que l’on mange à l’extérieur.

 

Ensuite on va se promener au centre-ville faire quelques boutiques et café internet pour vérifier la météo des prochains jours. Qui semble de bonne augure même dans le secteur de banff.

 

Nous revenons au camping vers 7h00.    Aujourd’hui, on reculait d’une heure (donc il serait 6h00), mais on n’en tiendra pas trop compte, car demain on la reperd.

 

On prend notre bière restante dans la glace d’hier et Tony va se laver dans le lac.  Moi, je préfère me rendre à la douche qui est  à 5 minutes de marche, parait-il!  Mais, je pense avoir marché au moins 10 minutes.

(La douche est plus loin, parce que nous sommes dans l’over flow)

 

À 9h00 on n’a pas très faim, mais on mange carottes, concombre et un peu de soupe.  On fait le rangement et Tony va prendre une marche.

 

Il y a beaucoup, beaucoup de maringouins et des guêpes aussi.  Avec notre insectifuge butane, ça marche sur une distance d’environ 12 pieds.  C’est génial!

 

 





 




































* Voir plus bas à la fin du jour 7 pour album photos de la première semaine.



Informations intéressantes sur endroits visités :

 

 

Nelson :


 Nelson est une ville de Colombie-Britannique de plus de 9000 habitants connue sous le nom de: «The Queen City». La cité est reconnue pour son impressionnante collection de bâtiments restaurés qui font partie du patrimoine de la région. La ville est située dans les Monts Selkirk sur l'extrême ouest du bras du Lac Kootenay au sud-est de la Colombie-Britannique. Nelson est traversé par l'autoroute 3A et déservie par l'aéroport de Castlegar, situé à environ 43 kilomètres au sud-ouest de la ville. Nelson est aussi le siège du District régional de Central Kootenay.

 

Aujourd'hui, Nelson a la réputation d'un centre culturel. Le centre-ville est rempli de bons restaurants, de cafés, de magasins, de petites galeries d'art et de salles de théâtre. La principale industrie est le tourisme. La ville est de plus située à environ quarante-cinq minutes du Festival annuel de musique de Shambhala. De renommée internationale, ce festival de musique est tenu en août au Salmo River Ranch. Nelson est également le berceau du Whitewater Ski Resort et de la Nelson Brewing Company, une microbrasserie régionale. Sans oublier le Théâtre Capitol complètement restauré qui est un pôle régional pour les arts du spectacle.

 

 

 

 









**Voir Photos de la 1ere semaine

1ere partie

2e partie

Par Lucie & Tony - Publié dans : Semaine 1
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 29 septembre 2 29 /09 /Sep 21:34

 

 

Jour 8:  Nelson-Revelstoke (BC) 324km
Température:   19°  - 30°c Soleil
Coucher:  Camping Koa


Levée vers 7h00, ce n’est pas humide ce matin. Il fait beau soleil!

 

On prend notre temps ce qu’on ne faisait pas l’an passé, nous avions trop d’endroits à visiter.  On voit d’autres gens faire ce qu’on faisait démonter la tente et partir tout de suite…

 

On se fait super bon déjeuner, œufs brouillés et « over easy » avec petits pains.  Hum!    Le réchaud  une merveilleuse idée, le savon biodégradable pour laver la vaisselle aussi.  On est bien équipé.

 

Aujourd’hui on entame déjà notre 2e semaine. 

 

Direction Revelstoke par les routes 31, 31A, la 6 et la 23. 

 

Sur La route hotspring qui longe petit cour d’eau, on y voit plusieurs cyclistes.  On s’arrête un peu pour prendre quelques photos des montagnes.

 

Ici on sent légèrement la fumée du gros feu qui sévit présentement à Kelowna à peu près 200km d’ici. 

 

Nous continuons notre route jusqu’à Nakusp où nous arrêtons prendre une marche et faire quelques boutiques.  Il y a un très beau parc au bord de l’eau avec plein de fleurs.  Très jolie.

 

Vers 1h00 on prend un Ferry à Galena Bay  pour traverser Arrow Lake (environ ½ hr).   De l’autre côté, il nous restera à peu près 50 km pour Revelstoke. 

Vers 2h00, nous arrivons à Revelstoke.  On y fait plein d’essence et dînons au Tim Horton.  Il fait un beau soleil mur à mur 28 degrés.

On sort la toile du dessus de tente pour y enlever l’humidité.

On prend une marche au petit village et allons au kiosque touristique où on nous dit qu’on serait mieux de réserver le plus tôt possible pour un camping parce que c’est la fin de semaine.

On voulait se rendre plus loin, mais on choisit un camping Koa tout près à 35$, sans électricité, ni eau. C’est cher juste pour installer une petite tente.  Mais tout est cher ici dans l’ouest canadien.  Le chemin devant la tente est poussiéreux, quand une auto passe on griche des dents.  Pas très agréable.

Vers 5h00 on se dirige pour faire le Mt-Revelstoke. Il fait chaud, j’ai de la misère avec ça. 

En arrivant à la guérite le prix pour monter est de 7,80$ par personne et 67,70$ pour une passe annuelle de tous les parcs nationaux au Canada.

On hésite, mais on dois voir pendant notre voyage plusieurs parcs dont, Banff (2 jours), Jasper, yoho national park, pacific rim, Tofino….

Donc, la pass devrait être ok, mais pas trop sûr. On décide toutefois de la prendre.

Après ½ heure de montrer on est au sommet, ce n’est rien à comparer au Mt-Evans et Pike peak au Colorado.  On est déçu de cette route en forêt où il n’y a pas grand-chose à voir.

En haut il y a des sentiers pédestres et des pancartes nous mentionnent la présence de plusieurs ours et les précautions à prendre. On voit plein de poil noir après les arbres….on se demande bien se que sait. Est-ce du poil d’ours?  (on sera plus tard que non)

Au retour on va à l’épicerie et au Beer store. On remangera du spaghetti.  C’est encore une fois très cher, la bière est plus cher que chez nous au Québec.

Au camping, on relax pour commencer avec une bonne bière froide, la Kokanee.

Tony va à la piscine et moi à la douche. 

On branche nos batteries et ordinateur sur terrain voisin. 

Demain, on s’en va à Banff, et c’est samedi. Oh là là il va y avoir du monde et nous aurons peut-être de la difficulté à ce trouver un camping.

Nous soupons tard vers 9h30.  Oh non, j’ai trop mangé de pâtes!  Je lave vaisselle dans l’évier extérieur tout près des douches et rangement du stock.  On reste dehors avec notre petite lampe propane, c’est le fun!  Tony fait Internet et moi je lis. 

On est super bien dehors, aucun maringouin. Wow!

Coucher vers 11h30.

 







 

 







Informations intéressantes sur endroits visités :

 

Mont Revelstoke

Le parc national du Canada du Mont-Revelstoke protège à tout jamais une portion de la région naturelle de la Chaîne Columbia, qui se trouve dans la ceinture humide de l'intérieur de la Colombie-Britannique. Les montagnes au profil escarpé, le climat chaud et humide et la diversité de plantes et d'animaux qu'on y trouve sont typiques de cette région naturelle. Le parc national du Mont-Revelstoke contient de vieux peuplements de thuyas et de pruches, un type de forêt en déclin rapide à l'extérieur des aires protégées. Le parc protège aussi un petit troupeau menacé de caribous de montagne et abrite des grizzlis et des chèvres de montagne. Sur les plans écologique et géologique, la région se distingue des Rocheuses, à l'est, et de la chaîne côtière, à l'ouest.

 

Le parc est reconnu pour ses tapis de fleurs estivales hauts en couleurs, qui recouvrent la cime du mont Revelstoke.

Parcs Canada Le parc est reconnu pour ses tapis de fleurs estivales hauts en couleurs, qui recouvrent la cime du mont Revelstoke. Tous les ans vers la mi-août, les prés de la zone subalpine supérieure se parent de couleurs vibrantes. C'est la beauté de ces prés, qui se trouvaient si près de leur ville, qui a incité un groupe de citoyens de Revelstoke à militer en faveur de la création du parc national, en 1914.  (source : Parc canada)

 

Créé en 1914, le parc national du Mont-Revelstoke est un endroit au paysage de contrastes : forêts humides et luxuriantes prairies alpines d'une part; crêtes rocheuses et dénudées, et glaciers d'autre part. Les pointes irrégulières de la chaîne Selkirk constituent la toile de fond du parc qui possède une superficie de 263 km2. Le grizzli et le caribou vivent partout dans le parc, tandis que les chèvres de montagne habitent les falaises rocheuses. Les prairies alpines abritent le pica d'Amérique, la marmotte des Rocheuses et un écureuil, le spermophile à mante dorée, souvent dans la mire de l'aigle royal. D'octobre à juin, une épaisse couche de neige recouvre le parc, mais durant le court été, la prairie s'illumine de fleurs de lupins, d'asters et de castilléjies. Le parc est muni de terrains de camping isolés. On trouve des terrains de camping privés tout près, le long de la route transcanadienne. (Source : The canadianencyclopédia)

 

 







Jour 9:  Revelstoke -Banff (Alberta) 435km
Température:   17°c  -  27°c  soleil un peu voilé à cause fumée
Coucher: 



Levée vers 8h00, oh que j’ai bien dormi.  Relax café, céréales et pain beurre de peanuts.

 

On part vers 9h45 et on commence par un Car wash.  Tony entre sur GPS et il ne nous envoie pas à la bonne place pantoute.  On a dû s’informer où il était. Mais qu’est-ce qu’il a ce GPS?

 

Notre moto est pleine de poussière à cause du terrain de camping!

 

On prend la route 1 et notre prochain arrêt sera au sentier « choux puants »  et oui c’est bien le nom!  C’est magnifique une marche sur petits trottoirs de bois à travers une super végétation luxuriante.  Une belle odeur de la nature, j’adore.

 

Ensuite, on poursuit notre route sur « hotspring road » c’est très beau avec d’immenses montagnes, magnifiques.  Nous arrêtons à la Roger pass où il y a un petit musée et gifts shop.  C’est vraiment un beau décor ici!

 

Arrêt à Golden de 1h00 à 2h00, il y a énormément de monde et c’est peu dire!  Nous voulons aller au Subway, mais impossible d’y entrer! Nous n’avons jamais vu une file de monde aussi intense pour le Subway.

 

On va donc au Pétro Canada en face et on se fait chauffer un sous –marins au micro-ondes, très bon.  Il fait chaud 27-28 degrés.

 

Tony me fait une petite surprise en m’achetant une tasse de café en inox pour la route.  Je suis très contente! 

 

Il nous reste 150 km avant d’arriver à Banff.  Si on prend la route 1 du parc Yoho. Mais on continue sur la hotspring, il en reste 240 km. C’est plus tranquille et c’est très joli.

 

Plein d’essence à Radium et nous prenons la route kootenay (rte 93) et là il nous reste 140km avant Banff.  C’est une très belle route avec de beaux points de vue sur les montagnes. Pour prendre cette route, on doit avoir la pass des park nationaux, mais ils ne l’ont pas demandée.

 

Arrivons à Banff vers 5h15, nous traversons le joli village et arrêtons au kiosque touristique des park nationaux pour des informations sur les campings.

 

On s’installe à quelques km seulement sur terrain avec possibilité de faire un feu.  Il faut aller chercher le bois un peu plus loin avec la moto, ça va être un peu plus compliqué.

 

On est juste en face des douches….le terrain est sur la gravel, donc on installe notre tente un peu plus loin sur un coin pelouse complètement à côté de notre terrain.

 

Le terrain est à 36$ avec bois et 27,50$ sans.  Nous sommes là pour 2 nuits.    On prend une bière et on va se changer pour aller marcher au village voir les boutiques.

 

On retourne au camping, Tony part avec la moto et la remorque vide pour y mettre du bois. Également  avec le sac imperméable du stock de camping en espérant pouvoir y entrer le bois.  Pendant ce temps, je vide les cartes mémoire de photos dans l’ordinateur et une double copie sur disque dur externe.

 

À 7h00, nous retournons au village et nous soupons d’une soupe brocoli et salade ceasar du Safeway, assis sur banc extérieur.

On s’informe de l’heure de fermeture de l’épicerie et du beer store avant de faire les boutiques, pour y revenir plus tard. Ça ferme à 11h30 on a le temps d’aller voir les gifts shop.  Ici, il y a énormément de magasins souvenirs et vêtements sport, on n’achète rien!  À 8h45, je dis à Tony je suis fatiguée et toi?  On devrait aller faire nos achats à l’épicerie pour notre déjeuner demain et notre vin pour ce soir.

 

On revient au camping vers 9h30. Je cour à la douche pour pouvoir relaxer au feu par la suite.

 

10h15 on y est installés.   On s’amuse à prendre des photos drôles!

 

 

*Aujourd’hui, nous avons vraiment aimé la Kootenay (rte 93)  avec la rivière Kootenay qui longe la route avec vue sur montagnes impressionnantes.

 

*La Roger Pass très beau, mais dommage qu’il y est autant de fumée.

 

 

 

 Informations intéressantes sur endroits visités :

 

Banff

Elle est située dans le Parc national Banff à 126 km à l'Ouest de Calgary, et 58 km à l'est de Lac Louise. Longtemps considérée comme la « ville la plus à l'Ouest » du Canada, avant que les pionniers ne réussissent à faire passer le train à travers les Montagnes Rocheuses. La ville, traversée par la rivière Bow, tire son nom d'une ville située en Écosse. (Wikipédia)

 

À l'automne de 1883 trois travailleurs ferroviaires du Canadien Pacifique ont trouvé par hasard sur le flanc est des Rocheuses, une caverne d'où jaillissaient des sources thermales. Cette découverte a été le début du parc national Banff, premier parc national du Canada et troisième parc au monde. Un ensemble de vallées, montagnes, glaciers, forêts, prés et rivières recouvrant une superficie totale de 6 641 kilomètres carrés fait du parc national Banff l'une des destinations les plus recherchées au monde. (Parc Canada)




 

Rodger Pass

 

Kootenay rte 93

 

 

 

 




Jour 10: Banff (Alberta) 274km
Température:  10 °am -   16°c - 22°c variable
Coucher:

 

 
Je me suis levée à 7h00, Tony dort encore.  J’avais un peu froid mon sleeping n’était pas zipper au complet.  Je n’avais pas prévu un temps plus frais.  J’ai un peu mal dormi et c’est la première fois depuis le début du voyage. La tente penche trop et je glissais sur mon matelas.  Pourtant au coucher je ne voyais pas que ça penchait autant.

Je laisse Tony dormir, mais j’aurais aimé avoir le cellulaire pour appeler mon père, c’est sa fête aujourd’hui!  Je charge les batteries et branche la bouilloire dans la salle de bain. Ça me réchauffe un peu…brrrr!

Tony se lève vers 8h00. Il a bien dormi lui, il ne trouvait pas que la tente penchait tant que ca. J’appelle mon papa et jase un bout de temps avec mes parents. 

On déjeune et vers 9h30 on part sur la promenade vallée Bow et ensuite sur la route 1 jusqu’au park Yoho. À partir de là, on visitera en revenant vers Banff:

Du park Yoho:
Natural Bridge, cheval qui rue;
Lac Emerald;
Chute Takakkaw.


De Banff national park:
Lac Moraine;
Lac Louise

       

Aujourd’hui pas beaucoup de km, mais une journée bien remplie avec les arrêts.


Un peu de marche à faire à chaque endroit. 


Le lac Moraine nous sommes montés sur une petite montagne pour avoir une meilleure vue. Superbe!


Le lac Louise également très beau….il y a un très gros hôtel devant. Beaucoup de monde à cet endroit.


Entre autres pour se rendre au Lac Moraine plus de place de stationnement et les  autos sont stationnées tout le long de la rte pour ne pas dire sur la route, ce qui réduisait les aller dans les deux sens.


revient à Banff vers 5h30 et nous rendons directement au Safeway pour souper. Ensuite une marche au village, boutiques et internet café.


Avant de revenir au camping, nous retournons à l’épicerie pour notre déjeuner de demain.  Bananes, pain et un chips pour ce soir au feu.


Retour au camping vers 8h30.  Tony doit retourner chercher du bois et nous déplaçons la tente qui penchait trop la nuit passée. 


Autour du feu vers 9h30, on est encore une fois super bien dehors.  Aucun maringouin et mouche noire.


*La route de Bow Vallée ne vaut pas la peine, elle n’est pas dégagée on y voir des épinettes.  On est mieux de prendre la Transcanadienne (rte1) avec vue sur les montagnes.


*Les lacs sont vraiment super, c’est l’eau des glaciers. L’eau est turquoise de toute beauté.  Ce que l’on ne voit pas aux États-Unis.


Aujourd’hui à la chute Takakkaw, je dépose mon casque comme à l’habitude sur le siège arrière et en ouvrant le coffre arrière il tombe.  Bang à terre et on le regardait rouler jusqu’en dessous d’un pick-up.  Oups, j’étais en &?&%&&. Fiouf, rien de majeur.


Demain on se dirige vers Jasper à environ 200-300 km avec des choses à visiter en chemin.

 








Informations intéressantes sur endroits visités :


Natural bridge, cheval qui rue

 


Lac Emerald

La promenade vers le lac Emerald est devenue un classique du parc national de Yoho.  Un petit sentier de 5,2 km seulement en fait le tour.  De là, vous pourrez rejoindre la chute Hamilton. Des aires de pique-nique ont été aménagées près du lac Emerald.  Un petit comptoir de location de canots donne l’occasion de se promener sur le lac.


 

Chutes Katakkaw

13 km au nord de la Transcanadienne, au bout de la route de la vallée de la Yoho.  Avec une chute libre de 254 mètres, les chutes Takakkaw sont parmi les plus hautes du Canada.



 

La Moraine
Bien que plus petit que le lac Louise, le lac Moraine n’en est pas moins spectaculaire.  Inaccessible durant l’hiver, ce petit lac n’est souvent dégelé qu’au mois de juin. La température souvent fraîche, même durant l’été, ne devrait pas vous surprendre.  Emportez un petit lainage, ainsi qu’un coupe-vent, si vous voulez vous promener le long de ses rives. (Guide Ulysse)

 

La couleur turquoise du lac Moraine est due à la suspension dans l'eau de fines particules minérales produites par l'érosion glaciaire


 

Lac Louise

Joyau des Rocheuses canadiennes, Lake Louise est sans aucun doute renommée dans le monde entier pour la beauté de son petit lac étale à la couleur vert émeraude.  Peu de sites naturels au Canada peuvent s’enorgueillir d’un tel succès, cette petite localité accueillant, bon an mal an, quelque 4,5 millions de visiteurs. (Guide Ulysse)





 

Bow Vallée







Serpentant le long des montagnes, la Bow Valley Parkway réserve quelques beaux panoramas de la rivière Bow. La consigne de rouler lentement est impérative, car les animaux s'approchent fréquemment de la route à l'aurore ou au crépuscule.

Pour vous rendre de Banff au Lac Louise, prenez la Bow Valley Parkway 1A, qui est une route plus pittoresque que la transcanadienne.

 

 

 

 

  ** Voir les photos de la 2e semaine


1ere partie

2e partie

3e partie

4e partie

5e partie

6e partie

 

 

   

 






Par Lucie & Tony - Publié dans : Semaine 2
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Lundi 28 septembre 1 28 /09 /Sep 01:38

Jour 11:  Banff-Jasper (Alberta) 317km
Température:   16°  -  9°c - 16°c
Coucher:  Camping Whistler nat.



Levée vers 7h30 on est très bien ce matin comparativement à hier.   C’est toutefois nuageux.  Hier soir, autour du feu on s’est bien amusé à faire de drôles de photos.  Nous avons bien ris.  Tony disait qu’il trouvait ça plate qu’on devait aller se coucher, il était pourtant déjà minuit.

 

Départ 9h10, le trafic est ralenti sur la route 1 due à la construction sur 28 km.

 

Ce matin, pendant que nous étions salle de bain, 4,5 énormes corbeaux étaient en train de picosser note sac de pain et sac de croustilles de maïs.   Ils sont partis avec un morceau de pain et quelques chips.

 

En arrivant sur la route des glaciers, il fait plus froid, mais c’est très beau!

 

Nous arrêtons aux glaciers Bow et lac Peyto et prenons une marche de 10-15 minutes dans un sentier qui nous en donne une magnifique vue. 

Il est 11h15, on continue notre route vers Jasper.

 

Notre prochain arrêt est à « The Saskatchewan crossing » où il y a un resto, gifts shop et petit hôtel.  C’est très, très cher pour manger.  Genre 15$ pour un hamburger et quelques frites. On n’en revient pas!  On voit un micro-ondes, on pense a nos riz Uncle ben’s ça va être bien correct.

 

À notre départ, il commence à tomber quelques gouttes de pluie et un peu plus pour finalement pleuvoir en ………. On doit s’arrêter à Colombia Glacier. Il ne faisait pas chaud avec la pluie. On atombé à 9-10 degrés avec du vent. On prend un café en attendant que la pluie cesse. Après 1h15 d’arrêt, on continue toutefois sous une pluie fine.

 

Il nous reste environ une heure avant Jasper la pluie à cesser enfin.

 

Sinon, la température était environ de 16 degrés avec un ciel nuageux et quelques éclaircis.

 

On voulait retourner au lac Louise ce matin, parce qu’hier à l’heure qu’on y est allé, le soleil était du côté de la montagne. Nos photos sont plus ternes. Mais, trop nuageux aujourd’hui!

 

Nous arrivons à Jasper vers 3h30. On s’arrête au village et faisons les boutiques et café Internet (qui est en même temps une grosse laverie) pour voir la météo pour savoir si on reste ici 1 ou 2 nuits.

 

Oh, il est déjà 6h45 on doit aller à l’épicerie et se trouver un camping.  Arrivé à la guérite du camping Whistler national park, on attend un peu à la file une quinzaine de minutes.

 

C’est très bien ici, le terrain  est correct pour la tente, mais on ne l’installe pas à l’endroit désigné pour ça dans le carrée de sable.  Nous l’installons plus loin sur le terrain où il y a de la pelouse. Quand on met nos sacs de vêtements ou autre dans notre vestibule, nous n’aimons pas que ce soit dans le gravier.

 

Je mange salade ceasar pendant que Tony va chercher bois et essai d’allumer le feu.  Le bois est humide.  Je vais à la douche vers 9h00, oh là là jusqu’à maintenant c’est le camping où il y a le plus de douches, mais aussi plus de femmes. Haha.  Je dois attendre en file.  Oh, comme je suis patiente…..

 

Tony lui de son côté aucune attente. ….

 

On relaxe au feu, il est 9h30 et il fait encore clair.  Pas de maringouins ici non plus.  Avec la boucane que fait le feu…je vais sentir en maudit pour aller me coucher ….Wouasssh!  Très beau terrain de camping et les  douches aussi! C’est quand même cher à 37$ avec coin feu, mais sans élect ni eau sur notre terrain.

 

*La 1ere partie de la route des glaciers jusqu’à Columbia iceberg est plus impressionnante, les montagnes sont énormes de toutes beautés. Cependant, l’autre partie dans le parc national de Jasper, c’est très beau, mais moins spectaculaire. 

 

*Nous aimons bien Jasper, c’est un très joli village.

 

*Si on compare à Banff, c’est plus petit, mais très bien aussi.

 

On se questionne sur ce qu’on fera demain…on avait au départ prévu rester 2 nuits ici et visiter au alentour.

 

Si on reste ici c’est pour voir le lac Maligne et le Mont Edith Cavell.

 

Mais si on repart on se rend à Kamploops c’et une grande ville et nous devons faire cette partie de route pour se diriger vers Vancouver.

 

On se demande également qu’étant donné la mauvaise température d’aujourd’hui, si on ne referait pas la route des glaciers sous le soleil.

 

La météo n’annonce pas de pluie demain selon ce qu’on a vu sur Internet.

 

*Nous prenons plus de notre temps cette année, les journées sont plus relax, en ce 11e jour nous avons fait 5702 km. Dont environ 3400km dans les 4 premières jours et environ 2300 km dans les 7 jours suivants.

 

Coucher vers minuit.

 

 

 

 

Informations intéressantes sur endroits visités :



 

Jasper

Jasper est un endroit spectaculaire, le plus grand et le plus septentrional des parcs canadiens des Rocheuses qui forment un site du patrimoine mondial. Ses écosystèmes fragiles et soigneusement protégés composent un paysage accidenté et montagneux. Dans cette région toute particulière du Canada, vous éprouverez des sensations fortes devant le grondement des chutes Sunwapta, profiterez de la beauté sereine du mont Edith Cavell, pourrez faire une randonnée sur des sentiers qui couvrent 1 000 km, vous rendre tout près du glacier Athabasca ou vous détendre en faisant trempette dans les eaux chaudes des sources thermales Miette. (Parc canada)



 

 

Colombia Glacier

Gisant sur un large plateau élevé, il forme le plus grand champ de glace des Rocheuses canadiennes. Près des trois quarts des plus hauts sommets du parc se trouvent près de ce champ de glace. Il s’étend sur 325 kilomètres carrés.

 

C’est aussi le champ de glace le plus visité en Amérique du Nord et la plus grande masse glaciaire hors des zones polaires.

 

La plupart des précipitations y tombent sous forme de neige et peuvent atteindre sept mètres par année! C'est une énorme accumulation de glace et de neige qui alimente huit importants glaciers au nombre desquels on compte l'Athabasca, le Dome, et le Stutfield visibles à partir de la promenade des glaciers.

 

Le champ de glace Columbia est un véritable «sommet hydrologique» pour ses fontes de neige/glace et rivières qui se déversent dans trois océans: l'Arctique, l’Atlantique et le Pacifique.

 

La visite commence au Centre d'information pour les visiteurs. Là, nous empruntons une première navette. En route pour le glacier Athabasca, une langue de glace de six kilomètres de long et d’un kilomètre de large!

 

Les températures et conditions climatiques permettent au personnel de travailler uniquement du 1er mai à la fin septembre. La ville la plus proche, Jasper, se trouve à 108 kilomètres!

 

Situé à environ 2200 mètres d’altitude, la croissance des arbres, de la toundra et les lichens aux couleurs vives est ralentie. Ils sont exposés aux vents et les plantes ressemblent plus à des touffes car l'humidité est peu présente. Quelques arbres attirent notre attention car notre accompagnateur nous précise leur âge: plus de 200 ans!  (lexpressto)


 






 

 

 

 


Jour 12:  Jasper - 186km

Température:   12°soleil nuage  - 19  °c  pm variable et pluie intermittente
Coucher:  Camping Whistler park de Jasper

 


On se lève vers 8h00.  Ce matin on fait un gros lavage à la main et on étend sur notre corde. Nous déjeunons avec des œufs et petit pain.

 

Nous partons vers 10h00.  Oh là là il est tard!  On s’arrête à la guérite pour réserver une autre nuit finalement.

 

Comme prévu, nous allons faire la visite des alentours pour voir le lac Maligne et le Mt-Edith Cavell.

 

On va peut-être se baigner dans les hotspring.    Nous prenons la route pour nous rendre au Mt-Edith Cavell et juste avant l’arrivée nous avons environ un 14km de route cahoteuse.  Le Mont est de toute beauté.  Nous faisons une bonne marche d’à peu près 4 km dans un sentier rocheux qui monte. .nous en avons fait qu’une partie. Je pompe l’huile sans bon sang, j’ai beaucoup de difficulté avec la montée.

 

On aime beaucoup le décor, c’est magnifique!  Nous entendons un très gros bruit et nous voyons une petite avalanche de neige…c’est impressionnant d’entendre ce son très puissant.

 

En embarquant sur la moto, voilà qu’il se met à tomber quelques gouttes de pluie pour finalement avoir un gros nuage.  Ouf, mais pas assez pour nous détrempé.

 

Nous revenons à Jasper vers 1h15 pour dîner, il ne pleut plus.

 

On s’arrête chez Loulou’s pizza, mais pas juste des slices, donc, on repart au petit Pizza Hut et Kentucky intégré.

 

On se prend un trio Burger poulet, poutines et liqueur.  À la fin de ma poutine, le gros mal de cœur, un petit objet non identifié avec du vert.  Wouaaaach!!!!! 

 

Après notre dîner, on se dirige vers les hotspring de Miette à environ 60 km de Jasper par la 16 en direction Edmonton. (Yellowhead) La route pour s’y rendre est magnifique. Nous avons vus le long de cette route un groupe de chèvres de montagnes.  C'est beau à voir!


À notre arrivée à Miette, le tonnerre et quelques gouttes de pluie. J’ai un peu froid et je n’ai pas vraiment le goût à ce moment-là d’aller mettre mon maillot.  Mais c’est très agréable! L’eau est très chaude.

 

On nous remet à l’entrée une serviette et on se choisit un case dans un très grand vestiaire.  (17,90 pour l’entré et 1$ pour casier) Il y a quelques salles pour se changer et un coin douche pour se mouiller avant de se rendre dans les piscines d’eau chaude et où l’ont peu vite fait se laver les cheveux au retour. 

 

Il y a beaucoup de monde dans les piscines, nous y restons quelques heures.

 

En sortant, il se met encore à mouiller.  Nos vêtements ne sècheront jamais sur la corde à linge au camping. Demain, nous devrons sûrement passer à la laverie pour faire sécher.

 

De retour au village nous ne savons pas trop où aller manger.  On à encore le goût d’une slice de pizza et on veut se connecter à Internet pour voir la météo.  On décide d’aller manger une pizza au Loulou’s pizza.  C’est vraiment bon!   Ici, le propriétaire est Québécois.  C’est 3$ pour internet.

 

La pluie ne semble pas vraiment vouloir cesser.  Au camping, on devra entrer directement sous la tente et pas de feu….

 

Il ne fait pas chaud en sortant de la pizzeria.  On marche un peu au village il ne pleut plus, mais c’est nuageux et frais.

 

On se demande si on ne devrait pas aller à la laverie ce soir pour sécher nos vêtements.  Nous allons voir l’heure de fermeture, c’est 8h00 pour la plus grande laverie et 10h00 pour la très petite.

Finalement, on décide d’y aller seulement demain on pourra prendre notre café là-bas en même temps.

 

Tony me dit qu’il fera froid cette nuit …à peu près 7 degrés.  Je mets mes combines!  Mon pyjama lui il est tout mouillé sur la corde.

 

En arrivant au camping vers 9h00, on prépare nos choses pour demain et un peu de ménage des bagages. J’y avais foutu le bordel!

 

On met la lampe butane/propane pour enlever l’humidité dans la tente.

 

Coucher vers 1h00 et lecture avec la lampe.

 

*En regardant les photos de la journée, je vois que oups j’ai oublié de prendre Tony en photo dans les hotspring.  Et les photos semblent ternes.  Mais bon ça fait partie de la « game ».

 

*Aujourd’hui, c’est probablement notre première belle journée bien remplie et bien agréable. On a beaucoup aimé le temps passé au Mont Edith Cavell. C’est a voir!!!

 

 

 

Informations intéressantes sur endroits visités :



 

Mont Edith Cavell

Culmine à 3 363 m d’altitude.  Une petite route mène à ce sommet, l’un des plus prestigieux de la région.  La route serpente dans la forêt pendant une vingtaine de kilomètres, puis aboutit à un stationnement.  Plusieurs sentiers de randonnée ont été balisés pour permettre  aux visiteurs de mieux observer cette imposante et majestueuse montagne, ainsi que son glacier suspendu, l’Angel Glacier.  Celle-ci tire son nom d’une infirmière britannique, Edith Louisa Cavell, qui se distingua durant la Première Guère mondiale en refusant de quitter son poste, près de Bruxelles, en Belgique, pour continuer à soigner les blessés des deux camps.  Arrêtée pour espionnage par les Allemands et accusée d’avoir aidé des prisonniers alliés à s’enfuir, elle fut fusillée le 12 octobre 1915.  Pour perpétuer le souvenir d’une femme ayant fait preuve d’un courage exceptionnel, le gouvernement du Canada décida de baptiser la plus impressionnante montagne de la vallée de l’Athabasca du nom de l’infirmière martyre.

 



Hotspring Miette

Vous n’oublierez pas de sitôt la route qui traverse la vallée sauvage de la Fiddle pour mener aux sources minérales les plus chaudes des Rocheuses. S’écoulant de la montagne à une température de 54°C, l’eau arrive dans les piscines à une température agréable de 40°C. Tranquillité et services compris :

 

Établissement ouvert de mai à la mi-octobre

Installations modernes avec vue imprenable sur le chaïnon Ashlar

Deux piscines d’eaux thermales dont une peu profonde, accessible en fauteuil roulant, au bord de laquelle on peut se prélasser

Douche froide au bord de la piscine

Café et boutique

Sentier d’interprétation au point de départ de la source

Magnifiques sentiers de randonnée en milieu subalpin

Excellentes possibilités de voir des animaux sauvages – mouflons d’Amérique, ours noirs et cerfs

 

 

 

 





Jour 13:  Jasper-100 miles house (Alberta) 492km
Température:   ° -  °c  soleil
Coucher:  Hotel 100 miles house

 

Aujourd’hui levée 7h30 et on prépare le « stock » et on se rend à la laverie pour mettre nos vêtements dans la sécheuse.  Il a fait plus frais cette nuit, mais on était bien habillé et protégé par nos sleepings bags et draps de soie.

 

Le ciel et en bonne partie bleu ce matin.  On ne déjeune pas  avant de partir on prend café et muffins à la laverie pendant le séchage. Très bon!

 

Nous repartons sur la route 16, Yellowhead.  Après 15 minutes, nous devons arrêter parce que la route est bloquée pour que des travailleurs puissent enlever des roches qui pourraient tomber sur la route.  Nous flattons un magnifique chien Loup qui appartient au « Fly men ».  Il est super beau!  Son maître commence à lui demander de hurler et c’était de toute beauté d’entendre ce gros toutou .

 

Nous continuons jusqu’au Mt-Robson à peu près à 80 km de Jasper.  C’est très très beau.  Ce mont est le plus élevé des rocheuses Canadiennes à près de 4000 mètres.

 

Il est rare de voir la montagne complètement dégagée, mais nous avons eu la chance de le voir presque au complet.

 

On prend des photos et quelques boutiques nous fait un peu dépenser.  Tony hésite à s’acheter une veste polar à 49,99$.  Je l’encourage à le faire sûrement un des seuls souvenirs qu’il va s’acheter. 

 

Moi, j’achète une belle tasse pour mon père.  J’aurais dû m’en acheter une pour moi, parce qu’on décide de poster nos souvenirs achetés jusqu’à maintenant. 

 

Nous allons au village Valemount pour « shipper » nos achats et trouver quelques choses à manger.  Il n’y a pas un grand choix au dépanneur, on prend 2 hot dogs.

 

On se fait interpeler par 2 fois pendant cet arrêt pour parler de notre remorque.  On leur donne l’adresse e-mail du fabricant. On nous prend même en photos avec tout notre « kit » à certains arrêts.  C’est comique! Il pose le décor et après il nous demande s’ils peuvent nous prendre en photo.

 

Plusieurs personnes trouvent notre moto et remorque avec sac bleu très beau.  En tout cas, on ne passe pas inaperçu.

 

On continue notre route sur la 5.  Il commence à pleuvoir et pluie intermittente tout l’après-midi.  Je me dis « coudon » on peut-tu regardé le paysage en paix.

 

On s’arrête à Clearwater pour analyser la météo dans un café internet.  Car nous sommes près de la route 24 que 3 personnes ont dit qu’elle était très jolie.

 

Nous trouvons un très beau café, le O’Brian.  C’est un magnifique décor rétro, mais malheureusement internet ne veut pas marcher.  Avec nos cafés on mange 2 excellents muffins maison….hum!

 

Il pleut encore en sortant on vérifie à un autre endroit pour internet, mais ne fonctionne vraiment pas. 

 

Notre itinéraire principal était Kamploops, mais à cause de la foutue route 24 on ne sait pas quoi faire.  On se rend à l’intersection de cette route et on décide la faire. 

 

Mais, nous sommes très déçus c’est très ordinaire et en plus il ne fait pas beau. 

 

Finalement, nous arrêtons au kiosque touristique de 100 miles house où on regarde pour un motel.  Étant donné qu'on s'est fait mouillé et sommes à moitié détrempé on ne cherche pas longtemps et on s'installe au motel 100 miles house pour 70$.

 

On fou encore une fois le bordel, il y a du « stock » partout dans la chambre.  Tony va au cool beer acheter vin et bière et à l’épicerie pour sauce à spaghetti et déjeuner pour demain matin.

 

Pis il aurait dû acheter un nouveau ouvre canne parce que présentement il gosse pour ouvrir la boîte de sauce à spag.

J’ai droit à une petite danse de Tony qui me dit qu’il danse mieux que Michael Jackson, c’est trop drôle!



Informations intéressantes sur endroits visités :

 



Route Yellowhead

La route de Yellowhead est une impressionnante route qui part de Winnipeg, au Manitoba, traverse la Saskatchewan et l’Alberta, puis se termine à Prince Rupert. 

 

 

Mont Robson

Le mont Robson, d'une altitude de 3954 m, point culminant des ROCHEUSES canadiennes, est situé à 72 km au nord-ouest de Jasper, à 10 km au sud-ouest de la ligne continentale de partage des eaux. Son nom fait l'objet de beaucoup de spéculations, mais il est probable qu'on l'ait ainsi nommé d'après Colin Robertson, un agent de la Compagnie de la baie d'Hudson affecté au poste de St. Marys, dans la région de la rivière de la Paix. Son flanc nord aux pentes abruptes et fortement érodées par les glaciers domine le lac Berg. Un escarpement élevé du côté sud présente un dénivelé de 2969 m par rapport au lac Kinney. Certains ont revendiqué plus tôt l'honneur de l'avoir gravi les premiers, mais la première ascension complète par le guide Conrad KAIN, ainsi que par W.W. FOSTER et A.H. MACCARTHY, date de juillet 1913. Subséquemment, Foster et MacCarthy ont gravi le MONT LOGAN. À présent, les alpinistes l'escaladent en empruntant plusieurs voies très difficiles. (The canadian encyclipédia)

 

 

En plein cœur des Rocheuses canadiennes se cache une excursion qui, malgré sa renommée internationale, demeure méconnue. Non pas que la prestance du mont Robson repousse la manne touristique. Au contraire! Ils sont des dizaines à espérer voir le sommet de ce mastodonte de 3 954 mètres, souvent masqué par de gros nuages blancs. De ces curieux observateurs, seule une infime partie prendra le temps de s'aventurer sur le magnifique sentier du lac Berg.

 

Débutant d'abord sur un chemin facile et très populaire, le sentier se perd ensuite en plein cœur d'une forêt enchanteresse, parsemée d'arbres gigantesques. Il s'agit là d'un microclimat particulièrement humide causé par le mur naturel qu'est le mont Robson.

 

À peine quatre kilomètres après le départ, un pont suspendu vous permet de franchir les eaux tumultueuses de la rivière Robson avant de rejoindre l'aire de repos du lac Kinney. C'est l'endroit idéal pour pique-niquer et observer les chevreuils et les oiseaux de proie souvent au rendez-vous! Le point de vue sur cet immense lac aux eaux turquoise est exceptionnel. (Espace.qc.ca)

 

 

 

 

  

 

 

  

 





Jour 14:  100 mile house- Whistler 375km
Température:   °  -  °c 
Coucher: Riverside RV park


Levée à 7h00, aujourd’hui il ne fera pas beau encore.  Mais la météo annonce beau dans les prochains jours.  Tony réserve tout de suite un camping à Whistler pour ne pas qu’on se fasse prendre.  On part à 8h45 direction Whistler par les routes 97 et 99, c’est très beau!   Le décor avant d’entrer à Lillooet est de toute beauté, Wow!  

La température monte à 18
°c pour redescendre à 9°c avec de la pluie après Lillooet.

 

Vers 12h40, c’est de la pluie juste de la pluie sur une petite route sinueuse où on ne peut pas rouler bien vite.  Une super belle route que la 99 une des plus belles jusqu’à maintenant pour nous en moto.

 

Quand la pluie a commencé, nous étions à une trentaine de km de Pemberton, ce qui nous a pris environ 1 heure.  Due à la pluie et route sinueuse.

 

À Pemberton, on s’arrête à l’épicerie pour trouver à dîner, on y voit plein de bonnes choses, mais pas de table ni micro-ondes.  On se rend donc au McDo.  C’est un très beau McDo à l’allure Rustique tout en vieux bois. 

 

Nous continuons notre route pour Whistler, il reste à peu près 30 km.  Il pleut encore.


On fait un bon bout sur la route 99 à travers Whistler jusqu’à la sortie du village sans y voir de camping.  On se rend au kiosque touristique. 

 

La « trail » pour se rendre au camping était dans la boue et le décor assez ordinaire.  On était découragé, on devait laisser la moto dans un stationnement et apporter notre « stock » à pied dans le sentier. Il y avait quelques brouettes pour les transporter.

 

Mais, une fois installé, on trouve le camping bien et intime entouré d’arbre.  On ne voit pas les autres.  Le terrain est toutefois sur le sable.  Il y a une trail asphalté qui se rend jusqu’à la réception.  Plusieurs s’y promènent avec leurs chiens.  Nous sommes chanceux il a cessé de pleuvoir à notre arrivé au camping.  Mais nuageux et frais. 

 

Nous partons prendre une marche au village, c’est très joli Whistler, beaucoup de boutiques de vêtements sport, polar, T-Shirt des jeux olympiques 2010. Nous souper d’une pointe de pizza.

 

Nous retournons au camping vers 7h30.  Les douches sont très bien aussi avec un code pour ouvrir la porte.  C’est 1$ pour 5 ou 6 minutes. 

 

8h30 nous sommes assis à la table de picnic, il tombe quelques brins de pluie…..On ne fera pas de feu.

 

Coucher vers 9h30 avec nos combines, bas et on allume lampe pour réchauffer la tente.

 

*La route 99 est vraiment un « must » c’est une des belles routes du BC.

 

*Whistler, fais penser au mont Tremblant, mais en plus gros.

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations intéressantes sur endroits visités :

 

Whistler

 

Whistler est une ville touristique (Resort Municipality[1]) de Colombie-Britannique au Canada située dans le massif montagneux de la Chaîne Côtière (en anglais : Coast Mountains) et qui abrite la station de sports d'hiver renommée de Whistler-Blackcomb. Elle est distante de 120 kilomètres au nord de Vancouver par l'autoroute provinciale 99, connue sous le surnom de Sea to sky highway, qui longe la côte pacifique et la rive est de la baie Howe.On peut aussi acceder a la ville par train nommé "Whistler Mountaineer" qui relie Vancouver à Whistler.

 

Whistler accueillera en partie les Jeux Olympiques d'hiver en 2010 et sera la ville hôte des Jeux paralympiques d'hiver la même année.

(Wikipédia)

 

 



Par Lucie & Tony - Publié dans : Semaine 2 - suite
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 27 septembre 7 27 /09 /Sep 21:34


Jour 15:  Whistler-Campbell River (BC) 286km

1h45 de traversier
Température:   9° -   °c  soleil pm
Coucher: Chez ami Tony

Levé vers 7h30, il a plu à notre coucher, mais pas beaucoup cette nuit. On a très bien dormi!  Il fait environ 9°c et il y a du brouillard.

 

Aujourd’hui nous partons vers l’île de Vancouver (nous devrons prendre un traversier) par la route 99 (Sea to sky).  Route pas très impressionnante, beaucoup de construction dut à l’arrivée des jeux olympiques.  On s’attendait à plus!  

 

 

Nous allons peut-être aller voir un ami de jeunesse de Tony qui y habite, plus précisément à Campbell River. On doit le rappeler cette après-midi.

 

Snif, déjà 2 semaines de passées depuis notre départ. 

 

Nous prenons un gros traversier d’une durée de 1h40 qui nous coûte 47$.  En attendant à l’embarquement avec plusieurs motos, nous voyons une remorque comme nous.  Nous parlons avec leur propriétaire qui sont très sympathique, Mariel et Yvan.  Ils ont eux une BMW.  Pendant la traversée on s’installe avec eux pour jaser. Nous prenons un café, muffins pour finalement prendre une frite.

 

Plus nous avançons vers l’île de Vancouver, plus il fait beau soleil!. 

 

En débarquant du Ferry, à Nanaimo, nous prenons la rte 19 qui est très achalandée jusqu'à Qualicum Beach où nous prenons la 19a, très belle route cotière.  Il fait soleil et 21°c.

 

Nous avons 2 ou 3 heures à faire pour se rendre à Campbell River.  Nous y arrivons vers 6h00.

 

Nous sommes très bien reçus. Ils nous ont préparé un succulent souper de chevreuil accompagné de légumes et de bon vin.

 

Coucher vers 11h30, nous avons droit à une belle grande chambre. 

 

 

*En attendant pour le départ du Ferry, il y a un coin resto et boutiques près du quai.  Je laisse Tony jaser et je pars me chercher quelques choses à manger.  Une grosse galette aux noix.

 

 

 

 

 

Informations intéressantes sur endroits visités :

 

 
Campbell River

À titre de centre prospère de la région, la communauté de Campbell River offre toutes les commodités d’une grande ville sans sacrifier son caractère amical de petite ville. Des générations de pêcheurs à la ligne la reconnaissent comme la capitale mondiale du saumon. La communauté de Campbell River est devenue une destination de voyage à multiples facettes, puisqu’elle borde des cours d’eau et des montagnes, est entourée de la vie sauvage et profite d’un climat doux. Les possibilités récréatives sont abondantes, y compris des randonnées pédestres faciles dans les nombreux parcs naturels locaux partout en ville et des aventures d’alpinisme palpitantes. La diversité des expériences dans la nature sauvage est l’une des principales attractions pour les résidents et les visiteurs. La plage, avec son paysage en changement constant, est toujours tout près. La scène artistique locale célèbre tant la riche tradition de l’expression artistique et culturelle des Premières nations que la communauté des arts visuels et de performance contemporaines vibrantes. Il est important de ne pas manquer la collection incroyable de sculptures de bois flotté extérieures qui longe le Rotary Beach Seawalk, d’une longueur de 4,2 kilomètres. Visitez le quai, un point d’intérêt, et laissez tomber votre ligne ou promenez-vous sur le trottoir avec un délicieux cornet gaufré fait maison. La communauté de Campbell River offre un secteur de vente au détail plus grand que la plupart des villes de sa taille afin de servir la population locale et les collectivités nordiques environnantes. Le centre-ville traditionnel compte un grand nombre de boutiques et d’entreprises, y compris des boutiques de souvenir, des magasins d’équipement, des boutiques de mode et cinq centres commerciaux. Arrivé à Campbell River, les déplacements sont faciles. Un service d’autobus modernes qui circulent dans tous les principaux secteurs et des taxis sont également disponibles. Puisqu’une très grande partie de la ville est accessible par voie maritime, il y a également des bateaux-taxis qui partent depuis certaines des marinas. Notre aéroport offre des vols directs vers Vancouver et Seattle, ainsi qu’une gare maritime afin de se rendre à Quadra et aux Discovery Islands. On peut accéder à Campbell River au nord, à l’ouest et au sud grâce à un réseau de routes et d’autoroutes modernes. (Source : Vancouver 2010)






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Jour 16:  Campbell River –Ucluelet (BC) 523km
Température:  15 ° - 21  °c  soleil et nuageux fin journée
Coucher:  Over flow camping


Réveil vers 7h00, le ciel semble beau!  Aujourd’hui nous passerons l’avant-midi ici et ensuite nous partirons faire la route de Golden River que nos hôtes nous conseillent de faire.  C’est ici tout près.  Sinon, on se dirigera vers Tofino.

 

Nous déjeunons et nous partons vers la route de Golden river jusqu’à midi.  Au retour,  c’est l’essai de la moto pour Yves, Chantal et Antoine leurs fils de 12 ans.

 

Vers 1h00, Yves nous apporte dîner au Painters Lodge qui a une magnifique vue sur le Détroit de Georgia.  Nous y prendrons une excellente salade ceasar.  Le décor est vraiment de toute beauté.  Yves dit que les bateaux de croisières passent par ici pour se rendre en Alaska.

 

Après dîner, nous nous rendons à la Marina voir le yatch de Yves.  Un très beau bateau.  Il y en a plusieurs de plus récents à plus vieux.  Certaines personnes solitaires vivent sur leurs bateaux qui sont parfois très petits.

 

Nous repartons de Campbell river vers 3h00.  Notre prochain arrêt sera au Safeway de Port Alberni, vers 5h00, pour y souper.  Le ciel c’est ennuagé, il fait quand même 21°c.  Nous mangeons du poulet pané et patates grecs directement assis sur le trottoir de l’épicerie.

 

Vers 6h15, la température descend à 16 degrés. Nous arrivons à Ucluelet à 6h45. On traverse le petit village et on se cherche un camping, c’est plein!  On s’informe à un petit hôtel qui nous semble abordable…mais c’est 150$ la nuit!  Oh my god!  On retourne au camping et il nous installe dans un « Over Flow ».  Un coin de terrain à quelque minutes en moto du camping, il n’y a aucune toilette, ni douche, rien du tout.  Que des gens qui installent leurs tentes où il reste une petite place.

 

On installe notre tente et on repart payer à la réception du camping.  Incroyable quand même, c’est le même $%$?%$ de prix pour ce coin de pelouse sèche que si nous étions sur un terrain du camping avec les douches tout près.  (35$)

 

On va au toilette et décide d’aller au Beer Store.  Je m’achète ¼ litre vin rouge.  Nous veillons sur une bûche à côté des tentes.

 

Impossible de faire pipi dehors avec tous ces gens autour.  Tony jase avec un gars originaire du Saguenay qui à un motorisé, il m’offre d’utiliser sa toilette si besoin.  Cool!  J’y vais avant de me coucher.

 

 

Moi, je me couche à 10h00 et je lis un peu dans la tente.  Tony lui reste jaser avec Mike un gars de Victoria. 

 

*En partant de Campbell River, nous suivons la route 19 jusqu’à la 4 pour Tofino.

 

*Ucluelet est un village ordinaire et le camping aussi. 

 

*Avant l’arrivée à Ucluelet, la route est cahoteuse et désagréable.

 

 

 

 

 

 

Informations intéressantes sur endroits visités :

 

 

Ucluelet

Ucluelet est une ville minuscule située à l'extrémité sud de Long Beach; de vieilles maisons de bois bordent la rue principale. Plus de 200 espèces d'oiseaux fréquentent les environs d'Ucluelet. Les baleines grises transitent dans ses anses et près de ses plages du mois de mars au mois de mai, ce qui en fait l'un des attraits principaux de la côte ouest.

 

À l'extrémité sud du village, le He Tin Kis Park comporte un trottoir de bois à travers une petite forêt humide tempérée qui long Terrace Beach. Cette courte promenade vous permettra d'apprécier la végétation. (Authentickcanada)

 

Ucluelet est située sur la côte ouest de l'île de Vancouver, à 175 km au nord-ouest de Victoria, à l'embouchure ouest du détroit de Barkley. Son nom, d'origine nootka, signifie « peuple de la baie abritée ».




Painters Lodge

Vivez l’expérience de la traditionnelle pêche au saumon de niveau international dans la « capitale mondiale du saumon ».

 

Le Painter’s Lodge de Campbell River ainsi que le April Point Resort, situé sur l’île voisine, Quadra Island, amènent chaque année des visiteurs de partout à travers le monde vers les secteurs de pêches légendaires du passage Discovery.

 

Les clients peuvent se déplacer entre ces centres de villégiature gratuitement et ce, en l’espace de dix minutes, en voyageant à bord du bateau taxi, ayant ainsi accès aux attraits offerts par le Painter’s Lodge et le April Point Resort Resort & Spa, notamment la piscine et les spas, le bar à sushi, le pub, le spa Aveda et bien plus! (Obmg.com)




 Détroit de Georgia

Le détroit de Georgia s'étend entre l'Ile de Vancouver et la partie continentale sud-ouest de la Colombie-Britannique. La Compagnie BC Ferries y fait circuler de nombreux traversiers le long de 25 routes différentes qui vous donnent l'occasion d'observer une faune aquatique très riche et variée avec notamment des orque-épaulards, des loutres de mer et des dauphins. Outre ces traversiers, de nombreuses compagnies privées proposent leurs bateaux en location, avec ou sans capitaine et guide.


 

 

 

 

 



Jour 17:  Ucluelet – Tofino (BC) 94 km
Température:   15° - 21  °c  soleil
Coucher:  Pacifica Bella


Levé vers 7h30, on pacte le stock.  C’est brumeux, mais pas froid.

On se rend en moto au camping pour salle de bain.  On voit une table de picnic tout près sur un terrain libre, on décide de s’y installer pour déjeuner.  On fait chauffer bouilloire pour café et charge les batteries de ma caméra.  On a toujours b’en payé 35$ pour se camping!!!!!!  Donc, vaut mieux en profiter….haha

 

Nous partons vers Tofino qui est à peu près à 40 km d’ici. Le ciel commence à se dégager, il fait très beau!  Nous arrivons au camping Pacifica Bella vers 10h00, on s’installe, un peu de lavage et un part pour le village qui à 3-4 km. 

 

On y fait quelques boutiques, pas vraiment d’endroits pour les souvenirs. Beaucoup de vêtements et articles plein air. Également, location pour surf, excursion pour aller voir les baleines, pêche en haute mer…etc…

 

Nous revenons au camping à 12h30, on se fait réchauffer une soupe que nous avions achetée hier au Safeway. 

 

Après dîner on s’en va à la plage de Long Beach, où Tony va se baigner dans l’eau très froide du pacifique.  La plupart portent un Wetsuit pour faire du Surf.  Tony  n’est pas une mauviette, c’est la première fois qu’il se baigne dans le pacifique, il en est très fier.

 

Lors du plein d’essence juste avant d’arriver ici, nous avons acheté une bâche bleue pour mettre en dessous de notre tente et nous l’avons apportée sur la plage pour s’y coucher.  Haha! 

 

Il fait plein soleil, 16-18 degrés,  mais il vente, c’est quand même frais! Je ne reste pas longtemps en manche courte, et Tony lui est en bedaine.  On relaxe un bout de temps, de 1h30 à 4h15 à peu près, on est très bien!   Jusqu’à ce que je dise : Bon on y vas-tu maintenant!

 

Nous revenons au camping vers 5h00. Tony va au village pour de la bière et du vin et également de quoi déjeuner demain matin.  Moi, je cours à la douche, je ne veux pas rater ma chance de prendre ma douche et faire la file. C’est la modique somme de 1$ pour 2 minutes de douche…..wouaaaa encore une fois on se fait exploiter.

 

On relaxe au camping et allons voir le coucher de soleil sur la mer près du camping.

 

Coucher vers 10h.

 

*On s’attendait à plus du village de Tofino.  On voyait ça comme Banff ou Jasper….mais pas du tout. 


* Ici c’est le Surf, la pêche en haute mer, voir les baleines……

 

*Demain nous prévoyons aller à Victoria qui est à environ 4-5 heures d’ici.

 

*Nous prendrons peut-être le traversier de Victoria pour Port Angeles, états de Washington.

 

*Ici on se sent vraiment exploiter, un piège à touriste.  Les prix sont fous, exagérés.

 

*On commence à être écœuré de payer le prix fort pour tout.

 

Nous traversons aux États-Unis dans 2 jours, nous verrons la différence.  Les campings sont moins dispendieux, l’épicerie aussi.

 

*Nous avons vu aujourd’hui une bonbonne propane, la même que nous avons achetée chez nous au Québec, elle était au double du prix.

Nous l’avons payé 5,99$ et ici c’est 12,49$.  C’est incroyable, voici un bel exemple d’abus.

 

*Pour un 6 packs de bière bas de gamme, c’est 11$.  Un 6 packs de Budweiser c’est 14$.  Le vin est plus cher aussi. J’en ai bu un bon! Un vin d’Australie le Hard’ys Cabernet sauvignon 2008.

 

 

 

 

 

 

 

Informations intéressantes sur endroits visités :

 

 

Tofino



La ville de Tofino, située sur la côte ouest (et sauvage) de la Colombie Britannique, constitue le port d'accès vers Clayoquot Sound. Errez sur les trottoirs de bois du parc national Pacific Rim et découvrez l'âge et la richesse de la forêt pluviale tempérée. L'observation des baleines est extraordinaire car, chaque année, 20 000 baleines migrent près de Tofino en route vers leur zone d'alimentation estivale (Baja, Mexique).

 

Pratiquez le surf sur les vagues de Long Beach, à l'intérieur du parc national Pacific Rim, ou partez en kayak vers un superbe archipel dans la région de Clayoquot Sound. Pêchez en haute mer ou découvrez le monde marin lors d'une excursion en plongée en apnée ou en plongé sous-marine. Terminez votre périple aux sources thermales Hot Springs Cove et relaxez dans une source thermale naturelle.

 

Vous cherchez des activités à Tofino ? De l'observation des baleines aux excursions en kayak de mer?.Nous offrons de tout à l'auberge HI-Tofino, Whalers on the Point Guesthouse! (Hihostel.ca)

 

*La ville de Tofino est située sur la côte ouest de l'Ile de Vancouver, à 6 heures de route de Victoria. C'est un petit port de pêche actif, avec de charmantes baies où les jours semblent trop courts. Son exceptionnelle situation de péninsule au bout des superbes plages de Long Beach et McKenzie en ont fait une destination très touristique où se sont implantés beaucoup d'artistes et d'artisans. (tourismecb.com)







Long Beach

 

 

 

 

 

 



Jour 18: Tofino-Victoria (BC) 393km
Température:   16°-    27°c soleil
Coucher:  Camping Thetis lake

 


Levé 7h30, c’est très humide!  Nous dormons très bien en camping!

 

Nous partons à 9h40 vers Victoria, il fait 16 degrés.  Nous arrêtons un peu pour réparation de la route 4, la circulation est ralentie.

 

Nous arrêtons à alberni pour une pause pipi et je me prends un bon café.  La route 4 vue sous le soleil est magnifique!  On continue sur cette route jusqu’à Parckville pour ensuite prendre la route 19.

 

Nous arrêtons dîner au Tim Horton de Lady Smith vers  12h45.  Je prends une excellente crème de choux-fleurs et Tony un bagel. 

 

Ensuite, nous continuons jusqu’à Victoria où on se rend directement au Ferry pour vérifier les heures et s’il faut réserver pour demain.  On nous dit qu’on n’a pas besoin de réservation pour les motos.  Les heures sont ce soir 7h30, demain matin 6h10, un autre à 10h30 et également à 3h00.

 

On s’y rendra demain matin pour celui de 10h30.

 

Nous devons pour le moment se trouver un camping pas trop loin.  La ville est de toute beauté, c’est vraiment un endroit magnifique, les fleurs, les arbres….

 

On se trouve un camping à environ 10 km du centre-ville.  C’est vraiment très bien, tranquille, probablement un de nos plus beaux campings jusqu’à maintenant et pour 20$ en plus.

 

À 5h nous repartons pour la ville où nous avons hâte d’aller marcher.  Je suis affamée c’est peu dire…nous mangerons 2 grosses pointes de pizza.  J’avais tellement faim, j’étais sur le bord de pogner les nerfs à marcher et ne rien trouver. Ha! Ha!  Ma soupe du Tim Horton de ce midi était loin.

 

Au coin bord de l’eau, il y a des amuseurs publics et le décor est splendide.

 

Il y a plusieurs boutiques souvenirs et les prix sont abordables.

J’ai vu plein de chandails que j’aurais aimé m’acheter. 

 

Nous revenons au camping vers 8h30. Une bonne douche (0,25 pour 3-5 minutes) et relaxe à la table de pique-nique avec notre lampe butane.  C’est tranquille au camping il n’y a pas beaucoup de monde!  La grosse paix!

 

*Victoria une ville à découvrir.  Nous en avons vu peu….il y aurait eu une autre journée à passer ici.

 

*Ici à Victoria, nous trouvons que les prix dans les boutiques sont très raisonnables.

 

*Tony achète cadeau pour sa fille Jessica et pour le bébé d’une amie.

 

 

 

 

Informations intéressantes sur endroits visités :

Victoria

Victoria est une ville dynamique de la côte Ouest, où se mélangent les traditions britanniques, européennes et asiatiques. Il est tout naturel de pique-niquer sur la plage, de profiter du traditionnel thé de l’après-midi, de découvrir en vélo ou en calèche les splendides bâtiments, maisons historiques et galeries d’art.  Victoria est une magnifique ville de contrastes, où l’élégance du passé s’entremêle avec la vie moderne. C’est un endroit pour se relaxer. Un endroit pour vivre des aventures exaltantes. Il y règne une atmosphère combinant harmonieusement la beauté de la nature avec la vie animée d’une ville cosmopolite et urbaine. Victoria communique son énergie et son enthousiasme à tous les gens qui la visitent ou y habitent. Il faut bien reconnaitre que Victoria est un petit paradis!

   

Victoria se situe tout au sud de l’île de Vancouver, qui est aussi la plus grande île de la Côte Ouest de l’Amérique du Nord. La ville est nichée entre le continent de la côte Ouest de la Colombie Britannique et la côte nord de la péninsule Olympique de l’état de Washington. Se baignant dans les courants chauds du Pacifique, Victoria scintille comme un bijou au beau milieu d’un des plus spectaculaires paysages au monde. D’éblouissantes vues des montagnes et de l’océan, des forêts denses, des parcs luxuriants et de magnifiques étendues de rivages entourent ce lieu de villégiature international.

 

Climat

 

Victoria est une ville conviviale et sans danger. Grâce à son climat sous-méditerranéen, elle est agréable à visiter quelque soit la période l’année. La ville se vante d’avoir le climat le plus doux du Canada, les fleurs s’épanouissant tout au long de l’année.  Il y a une moyenne de 2 183 heures d’ensoleillement par année, de 8 mois sans gel et Victoria reçoit moitié moins de pluie que ses voisines Vancouver et Seattle.  Les hivers sont généralement cléments, assez doux pour jouer au golf et se promener au bord de la mer. Les étés sont agréablement chauds avec des brises de mer rafraîchissantes. 

 

Même si les hivers sont doux, des vêtements chauds sont conseillés de novembre à mars.  Des souliers confortables sont indispensables dans ce lieu de villégiature où il est facile de se rendre à pied aux restaurants, boutiques et attractions diverses de la ville.

(TourismVictoria)













**Voici les photos de la semaine 3


1ere partie

2e partie



 
Par Lucie & Tony - Publié dans : Semaine 3
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus